Cabinet vétérinaire du Dr. Renate Lorenz

Introduction
Mon stage en entreprise, dans le cadre de la classe de seconde, a eu lieu dans le cabinet vétérinaire, „Tierartztpraxis Dr. Renate Lorenz“, à Berlin-Lichterfelde, Oberhofer Weg 68, du 17 au 28 juin 2013. J’ai choisi un cabinet vétérinaire parce que j’ai l’intention après mon bac, de faire des études de médecine ou éventuellement de médecine vétérinaire. Avec ce stage j’espérais me faire une idée sur ce métier afin de savoir si cette profession me conviendrait. Je vais vous présenter tout d’abord le cabinet vétérinaire, puis mes activités au sein de celui-ci, pour finir sur un bilan personnel.

I - Présentation du cabinet vétérinaire
1-1. Fiche d’identité

Le docteur Renate Lorenz a ouvert son cabinet le 18 novembre 1985, après avoir travaillé quelques années dans la recherche à la FU (Freie Universität) en tant qu‘ assistante. Elle a sacrifié sa carrière scientifique, en signalant des cas de maltraitance animale, dans l’institut et c´est ainsi qu´elle fut obligée de quitter l’université.
En ouvrant son propre cabinet elle décida de se consacrer au bien-être de tous les animaux : chiens, chats, rongeurs, reptiles et autre animaux exotiques. Chevaux, moutons, chèvres, pigeons voyageurs font aussi partie des patients visités à domicile dans Berlin et ses environs.
Le cabinet comprend une salle d’attente, une salle de consultation, une salle d’opération, une salle de radiologie et un grand jardin.
Ce qui différencie ce cabinet des autres, c’est que tous les animaux abandonnés ou trouvés y sont rapportés par la police, les pompiers ou des voisins. Le Dr. Lorenz est d´ailleurs surnommé «Dr Dolittle» de Berlin.
Actuellement une cinquantaine d’animaux sont soignés et vivent au cabinet : deux chiens, trois chats, l´ oiseau Paul, un geai (Eichelhäher), des perroquets, des souris, des poules, un canard et une tortue. Dans le jardin, différentes cages sont entreposées avec des lapins, des corbeaux, des pigeons, des oiseaux, des écureuils, des cochons d’indes et il y a aussi un petit étang de poissons rouges. C´est un véritable mini zoo.

1-2. Prestations
Le cabinet est ouvert du lundi au samedi de 9 à 12 heures et de 16 à 18 heures, sauf le mercredi et le samedi, seulement de 9 à 12 heures.
Les services suivants y sont proposés :
-contrôles préventifs et vaccins,
-soins médicaux des maladies,
-dépistage du cancer,
-protection contre les insectes et parasites,
-prévention avant tout voyage à l´étranger,
-échographie, radiographie,
-analyses en laboratoire (sang, urine, selles),
-chirurgie : castration, stérilisation, ablation de tumeur et autres..

1-3. Organisation de l’entreprise
Dans le cabinet vétérinaire, le docteur Renate Lorenz a deux salariés, deux assistantes vétérinaires „Artzhelferinnen“ et une apprentie, «Azubie», qui apprend le métier et parallèlement va à l’école deux jours par semaine.
La première assistante se nomme Susanne Schubert (Susi). Elle a une grande expérience des animaux et leur voue un amour fou.
La seconde, d´origine britannique se nomme Nikki Pearson ; elle est moins expérimentée que la première puisqu‘elle a passé son diplôme en début d’année 2013. Elle élève, comme une mère, tous les petits écureuils déposés. L´apprentie, Charlotte n´ est au cabinet que depuis mars 2013 ; elle a été élevée à Péking et parle couramment chinois. Comme le docteur Lorenz parle également un peu français, on peut dire que le cabinet vétérinaire est multilingue.
De plus, un chirurgien vétérinaire, le docteur Willi Haas opère régulièrement sur place les patients du cabinet. Il y travaille en free-lance, bien qu´ il ait aussi son propre cabinet volant, ne faisant que des visites et opérations à domicile. Toute l´équipe s’est occupée de moi pendant mon stage, à un moment ou un autre.

II- Mes activités pendant ce stage
Les horaires de mon stage ont varié d´un jour à l´autre, selon l´organisation du cabinet et les tâches à accomplir, soit 7h30 - 13h 30, soit 15h30 - 20h00. Le premier jour, on m’a tout d’abord expliqué comment me comporter avec les animaux et montré où se trouvait tout le matériel nécessaire pour nettoyer les cages et entretenir le sol des différentes pièces du cabinet. En effet, quelques oiseaux y volent en liberté et déposent leurs excréments où ils veulent.
Le matin, avant les consultations, j’ai régulièrement entretenu les carrelages de toutes les salles et les deux cages des poules et du coq, qui se trouvent dans la salle de radiologie. Ensuite, j´ai nettoyé quelques cages d´ animaux à l’extérieur: une grande cage de la taille d’un homme où se trouvent ensemble des lapins et des pigeons et une autre cage avec cinq lapins.
J´ai dû enlever le papier journal et la paille sales et les remplacer par des journaux propres et de la paille fraiche. Puis, j’ai souvent nourri les animaux avec des granulés différents selon l’animal ou donné de la nourriture fraiche (carottes, salades…) aux lapins et aux cochons d’inde. Un marchand de fruits et légumes du marché donne souvent au cabinet les produits frais, un peu abimés, qu´il ne peut plus vendre pour ses pensionnaires. Après les consultations, je devais balayer toutes les salles.
Les premiers jours, je fis, à peu près, le même travail ; il m´arriva en plus de découper des cartons pour la poubelle ou de trier des cartes de consultations des patients par ordre alphabétique. Ces différentes tâches m´ont été confiées, dans le but de „me familiariser avec les lieux et les animaux“, pour pouvoir plus tard assister aux consultations.
A la fin de la première semaine, on m’a expliqué comment je devais me comporter pendant les consultations (ne pas poser de questions pendant la consultation, mais après pour ne pas déstabiliser le propriétaire inquiet de l’animal ; nettoyer les tables après chaque animal ; jeter les piqûres utilisées et les remplacer par de nouvelles ; préparer les instruments et le matériel…).
Le jeudi 20 juin, j’ai pu, pour la première fois, assister à une consultation et demie. Un chien est venu se faire vacciner et un autre se faire contrôler après une opération dans l’oreille. Je n’ai malheureusement pas pu rester jusqu´à la fin de la consultation, car on m’a envoyé dans le jardin, pour ramasser tout ce qui pouvait s’envoler, lors de la tempête annoncée pour le soir même. Avec l´aide de l´apprentie, j’ai dû ensuite contrôler et vider toutes les grilles d´écoulement („Gulli“ ), autour du cabinet, pour éviter qu´une inondation se produise.
Le même soir, alors que toute l’équipe était partie pour vacciner des pigeons à l’extérieur („Hausbesuch“), on m´a confié le ménage du cabinet.
Le vendredi 21 juin, j’ai pu tenir deux chiens dans le tuyau de la radio pour les immobiliser et les rassurer. Puis, j´ai pu assister à trois consultations. Il s´agissait de deux chiens et d´un chat, qui venaient pour leur visite de contrôle annuel.
Ce jour-là, un couple a déposé un petit écureuil trouvé, à peine âgé d’une semaine ; il était minuscule et rempli d´oeufs de mouches. Nous les lui avons enlevés un par un, pour ne pas que les mouches, une fois écloses, le mange tout cru. En espérant qu’il survivra ! Voir annexe 5.
Le début de la deuxième semaine fut très intéressant.
Après m´avoir demandé de ne pas me trouver mal et de prévenir si je ne me sentais pas bien, j’ai pu assister à différentes opérations. Avant chaque opération, le matériel d´anesthésie et de chirurgie est préparé et l´animal positionné au mieux sur la table pour l´intervention.
La première opération était une stérilisation d´une chatte. Le chirurgien vétérinaire a tout d’abord fait une ouverture au niveau du nombril. Il a dégagé la masse graisseuse, pour accéder aux ovaires et les découper, après avoir disposé quelques pinces et fils. Une fois, les ovaires ôtés, il a recousu les chairs et mis un spray désinfectant, pour faciliter la cicatrisation.
La deuxième opération était une castration de lapin. Le chirurgien a procédé de la même façon que pour le chat et ouvert les testicules.
La troisième opération a eu lieu sur un chien ; le chirurgien lui a enlevé, de l’oreille, une tumeur, qui a été envoyée au laboratoire pour être analysée.
Le jour d’après, j´ai assisté à la stérilisation d´une chienne. Pour enlever les ovaires d´une chienne ou d´une chatte, le chirurgien procède de la même manière, sauf que l´opération de la chienne a duré plus longtemps car ses organes sont beaucoup plus grands que ceux de la chatte.
Après avoir stérilisé la chienne, l’assistante vétérinaire a profité de l’anesthésie pour lui faire un traitement bucco-dentaire. Elle lui a détartré les dents marron (de tartre) avec des instruments spécialisés. Il était temps de lui faire !
Après chaque opération, j’ai pu accompagner l’animal dans sa phase de réveil, le caresser, lui parler gentiment pour le tranquilliser.
Bien-entendu, avant et après les opérations, il y a eu chaque jour, dedans comme dehors, du ménage à faire, mais moins que pendant la première semaine, ce qui était positif. L´hygiène et le bien-être des animaux est primordial dans le cabinet.
Le dernier jour, j’ai pu enfin assister à toutes les consultations et tenir beaucoup d’animaux pendant que la vétérinaire les auscultait. Les animaux avaient l’air triste et inquiet mais pas autant que leurs maîtres, qui avaient quelquefois les larmes aux yeux.
De nombreuses personnes considèrent leurs animaux domestiques comme leurs enfants.

III- Bilan personnel
J´ai particulièrement apprécié le fait d´être dans un cabinet avec de nombreux animaux et d´avoir la possibilité de les voir vivre, de les toucher, de les nourrir, pendant deux semaines. Je me suis sentie responsable pour tous ces animaux et ai essayé de m´en occuper au mieux.
J’ai ainsi appris que dans un petit cabinet vétérinaire, il est important d´être flexible et toujours prête à s´investir.
J’ai eu la chance d´assister aux opérations, ce qui est plutôt rare pour ce type de stages et j’ai trouvé cela très intéressant et enrichissant. J´ai découvert que je n´avais aucun problème à la vue du sang et des organes, et je crois que le métier de chirurgien pourrait m´intéresser. Cette expérience «chirurgicale» m’a ouvert de nouvelles perspectives, dans le milieu vétérinaire ou médical.
J´ai souvent été amenée à nettoyer à l’intérieur comme à l’extérieur du cabinet, ainsi que les cages des animaux. Ces tâches sont très physiques en particulier, lorsque l´on est habitué à rester assis, une grande partie de la journée ; cela change énormément de l’école où l´on mobilise plutôt sa tête que son corps, pour apprendre quelque chose. L’exercice physique demandé surtout, durant la première semaine du stage, fut pour moi très fatigant.
J´ai réalisé que les activités d´un cabinet vétérinaire impliquent des désagréments (animaux souffrants, angoissés, odeurs déplaisantes, vue du sang, plaies purulentes, nettoyage et entretien...).
Cependant, ce stage m´a été bénéfique ; je n´ai eu aucune difficulté à m´intégrer à l´équipe du cabinet ou à m´adapter à sa vie. Ce stage m´a permis de montrer mon ouverture d´esprit, ma curiosité et de me surpasser.

Conclusion
L’équipe du cabinet était très affectueuse avec les animaux ce que j’approuvais beaucoup. J’ai rarement ressenti la même atmosphère dans les différents cabinets vétérinaires où j’ai amené mon propre chien en consultation. Ce qui m’a particulièrement impressionné, c’est que Dr. Lorenz n’est pas basé sur l’argent mais en première vue s’intéresse à la santé de ses petits patients malades.
Cette expérience m´a aussi montré que la vie du travail n’est pas toujours un conte de fée, et comprend aussi des tâches peu agréables, comme le ménage et l´entretien des cages, mais je serai prête à la refaire et suis fière de l’avoir faite.
Cela m´a confirmé mes envies d‘étudier, pour pouvoir exercer une profession dans un domaine qui me plaît et dans laquelle j´ai envie de m´investir pleinement. Je sais aujourd´hui, que la médecine m´intéresse vraiment, que ce soit pour soigner des hommes ou des animaux.

 

Merci beaucoup pour ton aîde et ton rapport, Marie Valentine!

Kontakt

Tierarztpraxis Dr. Renate Lorenz

praxis@tier-arzt.berlin

Oberhofer Weg 68
12209 Berlin - Lichterfelde
neue Webseite:
http://www.tier-arzt.berlin

Berlin: 711-63-57
Telefon: + 49 (030) 711 63 57

Site durchsuchen

© 2009 Alle Rechte vorbehalten.

Unterstützt von Webnode